Bain de guérison émotionnelle

Si toi aussi tu avais hâte de la suite de l’épisode des reliques de blessures, tu es au bon endroit ! Si tu es curieux de savoir de quoi je parle, c’est ici que tu pourras me lire !

BREF

(Tu savais que ça voulais dire : Bon Revenons En aux Faits!??) Je te disais à la fin de l’article que si je prenais le temps d’écrire tout ça, c’est que j’avais mis le doigt sur quelque chose d’important !! C’est donc ici que je vais te parler de ce que j’ai compris ET transformé –> transformer ses blessures en perles de vie c’est un peu mon super-pouvoir faut dire ! Là j’ai transmuté en un temps record, c’est tellement bon !!

La réponse est dans le ciel

Bon c’est sûr, si tout ça me pète telle une dynamite à la figure, il y a certainement une raison. J’veux dire, 5 ans que je vis du mieux que je peux en conscience et que je ne cesse de faire du ménage (intérieur, je précise), là le gros chagrin irraisonné c’est quoi qui se joue derrière tout ça !???

Ni une ni deux, je rentre chez moi, caresses aux chats, affalage sur le lit, et lecture de ma carte d’identité céleste et du transit actuel. Rappelle toi, je suis une curieuse passionnée, donc si astrologue n’est pas mon métier, je prends des cours et lis des livres pour m’aider moi et pouvoir à ton tour t’accompagner au mieux lors de nos séances en présentiel ou à distance)

Tilalilalou, que me réserves tu comme réponse !?? Elle ne tarde pas à me sauter aux yeux, Uranus en transit est en ce moment sur mon vénus natal, dans la maison 11 en taureau, opposé à mon pluton de naissance !

Traduction :

Tu m’étonnes que j’ai fais le gros chagrin !! Uranus, c’est une planète de transformation foudroyante (tu vois le phénix de feu qui renaît de ses cendres!?), elle est en ce moment sur la planète de l’amour, comment j’aime et comment j’aime être aimée, dans la maison des relations sociales et des amitiés ! Et elle fait un défi au maître de la résilience, des crises et de la renaissance. Donc là, comme je le pressentais bien, j’ai été mangée à la sauce uranienne 😉

Relique de blessure d’abandon

« Je sais pourquoi tu es comme ça » m’a dit une amie du samedi soir avec toute son empathie. Bien sûr que nos blessures s’activent à partir de quelque chose, d’un fait, ici chez moi c’est le décès de mon papa lorsque j’ai 3 ans et demi, mais je sentais bien que autre chose se jouait et l’astrologie m’a permit de mettre en conscience cette relique de blessure d’abandon. Nous vivons des drames chacun dans nos vies qui sont incomparables entre eux pour la bonne et simple raison que ces expériences sont là pour installer nos blessures dans un premier temps, et nous amener à la transformer et les guérir au fil des ans. Un peu vicelarde la vie quand même je te l’accorde.

Une fois que j’ai pris conscience de tout ça, je t’assure que j’avais l’impression qu’on m’avait passé au rouleau compresseur !! Je vis près de la mer, très près même, à 5 minutes en voiture. Et le lendemain ou le surlendemain, j’ai eu besoin d’y aller.

Bain de guérison

Me voilà installée, ma petite fouta, mon maillot 2 pièces (important à préciser, ça fait 2 étés que j’ai en no way 2 pièces, 1 pièce ou rien, et avec le confinement j’ai amorcé une transformation corporelle. Je dis amorcé car avec le décinfinement, les barbecues, le rosé et les chips l’ont emporté haut-la-main, mais je sais que je suis capable, c’est déjà ça)

Me voilà dans l’eau, elle est juste comme il faut, à quelques degrés près. Je nage un peu, et me prend l’envie de faire la planche. Allons y (la coup de soleil façonné gouttes d’eaux sur le ventre c’est la tendance 2020 en plus). Je me laisse alors porter dans le courant très léger, et me centre sur ma respiration. Un véritable moment précieux et plus encore. Je sens que les rayons du soleil agissent en moi comme une véritable régénération. Et c’est bon d’être en alchimie avec les éléments : eau et feu, lors du bain et terre et air lorsque je retrouve ma fouta

La puissance du feu

Quand je m’allonge, je sens que l’énergie continue d’agir. Je bronze alors en conscience: je continue de recevoir les rayons du soleil, son énergie jaune dorée qui est chère à mon être et sens un cycle de guérison se faire. Je suis en connexion profonde avec les éléments : j’ai encore des gouttes d’eau, j’ai le soleil sur ma peau, je suis ancrée sur la terre et la brise marine est là : je SUIS, tout simplement.

L’alchimie des éléments

Je suis aussi un phénix, un serpent ou encore un magnifique papillon. Je sens qu’il y a un avant et un après. Je suis pleine de gratitude de vivre cela. A travers les 4 éléments je crée le cinquième, l’éther, la symphonie réunit de ces 4 énergies. J’en profite pour irradier toute la plage au passage de cette magnifique énergie <3

Puis je reprends alors ma lecture de plage là où je m’étais arrêtée précédemment : un homme debout, de Franck Lopvet. Et devine quoi ? Les réponses ont continué à arriver au fil des pages …

Et vu que je ne veux pas t’en mettre plein le cerveau d’un coup, on se retrouve alors à la suite de l’épisode des reliques de blessures et du bain de guérison ! <3

Ps : au moment où j’écris l’article, les Joies de Vivre en Boîte ont récemment questionné sur les réseaux sociaux comment on se connectait à la nature ? Bon beh je pense que ma réponse est plutôt claire non ? 😉

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Quelques autres articles que vous devriez également apprécier :

Angine Sacrée

Le mois dernier je découvrais mon cycle grâce à un atelier proposé par les Toulonnaises et 2 de ses membres actives. En plus d’être passionnant,

Lire plus »

Alliance corps âme esprit

Lorsque j’ai démarré ma vie professionnelle, j’étais psychologue du travail dans une médecine du travail. Je me suis très (trop) rapidement aperçu des barrières mentales

Lire plus »

Relique de blessure

« Aujourd’hui je suis en mode crise de guérison et spleen de vie ». Voilà comment a démarré ma discussion avec mon amiedevenuebellesoeur lors d’une cousinade dimanche.

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *