Composter nos émotions

Pendant la période de confinement, j’ai découvert Mantak Chia, mais ça tu dois déjà le savoir ! Ces enseignements autour du tao sont très percutants pour moi qui adore revenir à l’origine des choses. Lors d’un de ces stages, il a parlé de nos émotions, qu’elles nous étaient parfois néfastes quand on gardait trop en soi.

Jusque là rien de nouveau

Certes ! Il disait aussi que bien souvent, ne sachant pas comment nous décharger de nos émotions, on les déversait sur notre entourage, ce qui participait à créer des conflits. Qui n’a jamais connu ce scénario ?

  • ne pas entendre le réveil
  • boire son café/thé trop rapidement et se le renverser sur la chemise
  • avoir des bouchons sur la route
  • participer à une réunion de service reloue et vide de sens
  • manger une salade sodebo sur le pouce sans l’apprécier
  • devoir reprendre un rapport qui ne convient pas à son chef
  • trouver le temps trop long
  • avoir des bouchons sur la route du retour
  • ne pas trouver les clés de la maison qui sont tout au fond du sac
  • rentrer
  • avoir son mari qui se plaint que le dîner n’est pas prêt pour ce soir

Tu rédiges la fin du scénario avec moi ? Ne t’inquiètes pas homme si tu nous lit, je change la fin pour toi

  • avoir sa femme qui te fait la remarque que tu pourrais fumer ta cigarette ailleurs que dans la cuisine

Tu ne fumes pas ?

  • avoir ta femme qui te fait la remarque que les poubelles ne sont toujours pas descendues

Alors cette fin de scénario ? Tu la vois venir ?

Explosion !

Et oui, grosse décharge de la journée de me**e qui s’abat sur le partenaire ! Si en bonus tu es parent et qu’il y a les devoirs à faire, ou autre, ça va crescendo en pression ! Je te suggère alors vivement de pratiquer la libération du stress émotionnel.

C’est là que ça devient intéressant

Nos émotions sont des déchets organiques

Et de quoi à besoin la terre pour être nourrie ? De déchets organiques ! Bingo !

A l’image d’un compost où l’on met les épluchures de légumes, les coquilles d’oeufs, toussa toussa, ce qui va servir à nourrir la terre, nos émotions désagréables c’est la même chose

Je m’explique

Si dés le matin, quand tu te renverses le café sur la chemise, tu prenais un temps pour donner à la terre ce déchet ? Penses tu que quand le soir arrive tu réagisses de la même manière ? Ou que la réunion de service soit si lourde que ça ? C’est là que Mantak Chia propose une technique toute simple que j’ai adoré

Une histoire de pouce

C’est tout simple je t’ai dis : les pieds au sol, centre toi sur tes gros orteils, c’est à dire que tu mets du poids, une pression sur des gros orteils de pied, et tu vides des déchets organiques au compost de la terre. Ainsi tes émotions négatives deviendront des minéraux qui serviront à irriguer les arbres, qui eux serviront à alimenter le feu, tu reconnais cette histoire ? C’est celle des 5 éléments et du cycle nourricier de la vie que je te présente ici.

L’autre n’est pas un compost

L’autre est ton miroir, mais ça nous en parlerons sûrement une prochaine fois. En attendant, libère dans la terre ce dont tu as besoin. Tu vas sentir comme une énergie qui descend. Respire bien, fais le jusqu’à sentir l’effet inverse

Donner pour recevoir

Et oui, on nomme la terre, mère nourricière pour des tas de raisons dont celle là : nous sommes des enfants de la terre. Et quand, (je t’invite à faire un retour en enfance) tu décharges ta colère, tes peurs ou ta tristesse à ta maman, ne te dit-elle pas que tout va bien se passer? Ne te fait-elle pas un câlin ? Ne repars-tu pas soulagé de cette décharge d’émotions ? Si … C’est parce que ta maman t’as nourris, t’as remplis d’amour, de force, d’espoir! Et bien la terre, c’est pareil. Une fois que tu as déchargé, elle te renvoie son flux, son énergie tellurique pour te booster et te donner l’énergie dont tu as besoin pour être qui tu es.

Alors profite de ce moment

Remplis toi de ce dont tu as besoin, car l’amour d’une mère n’a pas de limite et est inconditionnel. Quand tu ressens que tu as récupéré l’énergie dont tu as besoin, alors tu pourras retourner à tes occupations. N’hésites pas à commenter tes sensations, et à partager à ceux qui te prennent pour un compost, comme ça… L’air de rien ! 😉

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Quelques autres articles que vous devriez également apprécier :

Angine Sacrée

Le mois dernier je découvrais mon cycle grâce à un atelier proposé par les Toulonnaises et 2 de ses membres actives. En plus d’être passionnant,

Lire plus »

Alliance corps âme esprit

Lorsque j’ai démarré ma vie professionnelle, j’étais psychologue du travail dans une médecine du travail. Je me suis très (trop) rapidement aperçu des barrières mentales

Lire plus »

Relique de blessure

« Aujourd’hui je suis en mode crise de guérison et spleen de vie ». Voilà comment a démarré ma discussion avec mon amiedevenuebellesoeur lors d’une cousinade dimanche.

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *