C’était il y a un an déjà. Lors d’une journée bien-être je suis en pleine séance de kinésiologie cranio sacrée lorsque j’entends « Fausse couche ». C’est pas de moi d’avoir clair audience aussi clair! Hyper fière j’en parle à ma cliente, ça lui parle vaguement, plutôt des histoires de fratrie. Après Tout, il faut bien l’apprivoiser la clair audience, et puis donc, c’est que c’est passé par mon filtre, & pas que en fait.

Les journées bien-être c’est costaud, les séances découvertes de 30 minutes où tu donnes de ta personne là en plus dans le cadre d’une cause merveilleuse pour une association des enfants différents, forcément ça motive. Mais je sais pas ce que j’ai, dans la matinée, les séances sont de plus en plus lourdes. A cette époque, genre époque, avec ces sauts quantiques on sait plus trop où donner de la tête en fait, je libèrerais les fins de séances par un bon rot, quand je me lave les mains une fois la personne partie. Dans cette fin de matinée, je fais un rot du fond de mes entrailles.

( Aparté, depuis que j’ai un lavabo dans mon local je revis car je me lave les mains de suite après l’équilibration, pendant que la personne se relève tranquillement, et donc pas de rot, ou du moins trèèèès peu)

Puis arrive la pause du midi. Une collègue de formation arrive à la journée pour faire un coucou aux copines. Je la vois comme ma sauveuse : je commence à faire de la fièvre donc sur le moment je lui demande de me remplacer juste après manger, puis juste celle d’après… En fait elle fera tout l’après-midi de séances. Moi j’attends que mon coup de froid parte, on pense nettoyage d’énergie, toussa toussa. Rien n’y fait. Dans la journée je suis affalée dans le siège et une copine me souligne que je me tiens comme une femme enceinte. Après tout j’ai toujours eu un petit bidon, quand je suis fatiguée, il est encore plus dehors, mon dos encore moins droit… Tu sais une bonne position d’affalage quand t’es ko technique !

Arrive 18h, un shoot de coca pour avoir un peu de force pour le retour, j’ai quand même 45 minutes de route. Je rentre comme je peux à la maison, je prends une bonne douche chaude pleine de sels de libération émotionnels et je me couche. Je transpire sévère toute la nuit, et je me réveille le matin, ni-kel. Ou presque je suis quand même un peu vaseuse. On est de repas de famille ce jour-là donc j’en profite pour rester sur le canapé avec le plaid quand j’en ai envie. Le soir on rentre à la maison et finalement « c’était juste mes règles qui arrivaient en avance ». A 1 ou 2 jours près. Je me réveille le lendemain avec une envie folle de prendre soin de mon corps ! Je vais enfin aller acheter les ergy detox que ma sage femme m’a préconisé quand j’ai arrêté la pilule en novembre.

Le lendemain j’ai rendez-vous avec une copine (oui je suis pleine de copines!!) en formation de sage femme ancestral et qui est gardienne de lunes. On devait se voir la semaine dernière mails il y avait eu un contre temps. On fait notre réunion, puis on papote, et je lui dis que « quand même la frontière du mental et de l’écoute du corps est hyper mince, parce que c’est vrai que ces derniers jours j’avais l’impression d’être enceinte. » Elle me dit alors, juste ces mots là: peut-être que tu l’étais. Et là… Tout s’aligne en moi. Elle continue en me disant « que chez les Amérindiens, quand le cœur ne pas pas encore, les âmes viennent alors nettoyer l’utérus, pour préparer le nid ». C’est tellement doux !

J’en parle à mon chéri qui me dit que du moment que moi je suis en bonne santé c’est ok, et ma mère qui me dit que c’est mon cycle qui est simplement décalé.. Mais quand même… J’étais justement en train de partir à une autre réunion avec 2 copines pour un autre projet (sisi je t’assure) J’en profite pendant le repas du midi pour leur parler de mes pensées de ces dernières 24h. L’une d’entre elle me dit que « ça arrive les fausses couches précoces », justement on vient de m’en parler. J’écris à ma sage femme (tu savais toi que une sage femme peut aussi être ta gynéco d’ailleurs !??) pour lui en parler et elle me répond que en effet, c’est fréquent quand on arrête la pilule avec les hormones toussa toussa !

Toujours avec ces copines je leur explique alors le synopsis : pour la galette des rois on a mangé lors de l’atelier d’astro une galette avec du cidre. Le cidre avait un goût de vodka. On a regardé dans le thème et justement j’ai eu un passage planétaire qui serait en phase avec une grossesse! Le soir on mangeait chez le cousin de mon chéri en famille, les 2 bébés cousins faisaient les présentations et moi j’avais le ventre comme un aimant, comme si mon ventre voulait aussi faire les présentations ! Assez fou. Dans la semaine on a aussi eu un dîner raclette entre filles avec donc vin et compagnie.

Je me rappelle ce soir là ne pas « me sentir » de pas boire et faire « la fille qui pense être enceinte de 1 semaine alors que j’ai une copine à cette soirée qui essaie depuis 2 ans ». Voilà. Mes copines (tu sais celles avec qui je fais ma pause déjeuner) me regarde avec les yeux hors des orbites : « toi aussi tu as droit au bonheur ». C’est vrai.

Le lendemain, j’ai des saignement quand même abondants par rapport à mes règles de d’habitude. Le matin je suis de baby sitting de mes petits cousins. Garde alterné, une semaine sur 2. Il y a 2 semaines je me rappelle ma petite cousine de 4 ans, sur le chemin de l’école me dire que j’avais 2 bébés. Ils sont quand même merveilleux ces enfants quand même. Je vais aux toilettes et là quand je m’essuie, j’ai une bulle plus grosse que les autres, il y a comme une membrane dedans. Je vais alors faire une prise de sang. Juste pour vérifier car là je suis perdue, rien n’est rationnel dans tout ça, mais j’ai besoin de le savoir et « être fixée ».

Puis y’a aussi ma copine naturopathe énergéticienne qui vient faire une séance le lendemain de mon câlin avec chéri et qui me dit « t’es enceinte » dès qu’elle passe la porte de mon local! Ca commence à faire pas mal de synchronicités quand même.

La vie étant merveilleuse, je suis inscrite dans l’après midi à un Om Shanting. Je ne connaissais pas encore. J’arrive sur place, fait le Om Shanting, mmmmh quelles bonnes vibrations, cela fait du bien apaise, nettoie… Puis ça se termine et on a une pause avant la conférence du soir. Je vais alors me promener dans les rues de Toulon. J’en profite pour aller voir le résultat de la prise de sang. Pour situer, si toute cette histoire est vraie, j’aurais vécu 10 jours avec cette présence en moi. J’ouvre les résultats, c’est là. De pas énormément, mais elle est positive.

Je n’ai pas rêvé, tout était bien réel…

Le soir j’écris à ma soeur de coeur, celle que le quotidien éloigne mais qui bonifie les liens d’amour, on est un peu fans de l’humour noir faut dire » et elle a fait aussi une fausse couche précoce y’a de ça 1 semaine environ, ou 2. Je lui écris alors « qu’on va pouvoir ouvrir un club de fausse couche précoces » ou quelque chose du genre. On rit, c’est notre manière à nous d’extérioriser. Plus tard on se confessera que ce vécu on se sent moins seule dans cette expérience qui transforme une femme.

10 jours seulement de présence, et déjà toutes ces sensations ? Pourquoi ai-je ressentis quelque chose que des femmes mettent des semaines voire des mois à ressentir ? Je ne savais pas que cela faisait ça en soi, un corps qui se prépare à créer la vie, aussi infime soit le passage. Il n’est pas moins fort visiblement.

Mercredi, je reste chez moi sur le canapé, je n’ai d’énergie à rien d’autres. Mieux vaut une bonne journée en conscience que du déni émotionnel, mon métier m’a au moins appris quelques bases ! Jeudi, j’ai cours d’aquarelle et décide alors de peindre un papillon pas n’importe lequel: je rentre alors chez moi le soir toute fière de dire à mon chéri, que je suis Maman d’un papillon à présent.

Vendredi, j’ai une cliente en rendez-vous qui me dit que elle a quelques soucis de filtres avec ces perceptions: il lui arrive souvent de dire des choses qui dérangent ! Nous faisons la séance et tout à coup elle me dit : « vous êtes enceinte? » Juste avant notre rendez-vous j’ai fais la prise de sang de contrôle. Je pense alors à ma petite cousin qui m’a dit qu’il y en avait 2. Mon mental s’empresse d’y croire, sait on jamais! Ma prise de sang sera donc revenue négative, enfin, pas les béta gt un mot du genre positif.

Je me rends compte qu’alors cette expérience m’a apprit à écouter mon corps d’une manière totalement inattendue. Et puis aussi, c’est fou comme dès le lundi  matin j’ai voulu prendre soin de mon corps tout à coup !! Ce papillon m’a alors éveillé à une belle partie de mon être. Comme quoi, 10 jours peut nous faire apprendre des choses qu’une vie ne suffit pas toujours <3

Tu te rappelles en début d’article ma copine en formation de sage femme ancestrale ? On s’est donc fait un échange de séance : elle m’a fait rapidement un merveilleux massage <3

Et pour terminer, le lundi qui a suivi je vais dans ma formation magnétisme. D’habitude j’y vais le jeudi mais là pas dispo. Je crois savoir que le lundi c’est le groupe d’une copine (oui, encore une) Ca ne loupe pas! La joie de se retrouver arrive, dès qu’elle a passé la porte je savais ce qu’il allait se passer. On n’a pas encore apprit le nettoyage de l’utérus, mais on connait la prof (c’est une copine hehe) donc quand au moment de faire les binômes ma copine est ravie de me demander qu’on fasse équipe pour nettoyer « les tatouages et les cicatrices », je glisse « l’utérus c’est une cicatrice? » 😉 Voilà donc que ma copine me nettoie l’utérus et laisse s’envoler… Un merveilleux papillon.

A toi mon beau papillon. A nous, à ce que je suis devenue depuis toi et continue de devenir encore et encore.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Quelques autres articles que vous devriez également apprécier :

Maman d’un papillon

C’était il y a un an déjà. Lors d’une journée bien-être je suis en pleine séance de kinésiologie cranio sacrée lorsque j’entends « Fausse couche ». C’est

Lire plus »

Angine Sacrée

Le mois dernier je découvrais mon cycle grâce à un atelier proposé par les Toulonnaises et 2 de ses membres actives. En plus d’être passionnant,

Lire plus »

Alliance corps âme esprit

Lorsque j’ai démarré ma vie professionnelle, j’étais psychologue du travail dans une médecine du travail. Je me suis très (trop) rapidement aperçu des barrières mentales

Lire plus »

Relique de blessure

« Aujourd’hui je suis en mode crise de guérison et spleen de vie ». Voilà comment a démarré ma discussion avec mon amiedevenuebellesoeur lors d’une cousinade dimanche.

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *