Mon côlon me dit merci

Enfin, ce qui m’a motivé à écrire l’article est en fait tout le contraire ! Je vais te faire un bref résumé. Grande partisante du « j’ai la flemme de faire à manger » avant le confinement j’étais la reine des grignotages inappropriés, des kebabs et des américains.

Depuis le confinement

Il s’est passé un virage à 180 degrés dans mon esprit. Et oui, l’excuse du j’ai pas le temps là était obsolète. Ajouté à la prise de conscience par ci par là, je me suis mise à commander des paniers de fruits et légumes : le temps des récoltes, à la moutonne. Un délice. C’est alors que je suis devenue petit à petit la reine des légumes, mmmh j’adore les radis, les artichauts, je redécouvre les oranges, les vraies, les bonnes les juteuses, sans parler des fraises, vu que c’est la saison en ce moment !

Quand l’habitude revient au galop

Mais voilà, n’est pas healthy qui veut ! Et c’est donc que j’ai du affronter mes travers, autour de mes lunes (ou on peut dire règles, ou menstruations, c’est moins joli à lire) ça encore j’accueille… Mais j’ai vécu le point de non retour cette nuit. Nous sommes lundi, et depuis vendredi c’est la débandade culinaire, pas un seul légume d’ingéré. Niet, nada (enfin, là au moment où j’écris si j’ai mangé de la salade, car j’ai quand même reprit le taureau par les cornes).

Mal au ventre tu auras

D’abord vendredi, je me suis dis que ça faisait longtemps que je n’avais plus ressenti ça au ventre. Faut dire que avant c’était mon quotidien mais je ne m’en rendais plus compte. Donc ces sensations je les connais. Le lendemain, je me lève alors dans un total mood RAF, journée canapé, j’ai pété le compteur netflix, j’ai fais du 12h 00h le cul sur le canapé ! Avec donc pour nourriture des pépitos, du crunch et des fèves (ah j’ai mentis pour le nos légumes!). N’ayant pas faim, à 22h chéri se fait une brushetta « tu en veux une ? » Je te laisse deviner ma réponse

La flemme tu auras

Et c’est la même rengaine, je me couche légèrement pleine, et je me lève sans avoir faim, puis viens 15h et des pains au lait demandent à ce que je les marie au crunch. Tu me connais, je suis pour la paix des ménages. J’ai pas finis la dernière bouchée que j’ai un sale crampe au ventre… Mais je ne me suis pas laissée faire ! Le soir j’ai tout donné dans les pâtes carbo (sans crème, avec oeuf). Quand soudain dans la nuit …

L’horloge des organes

Pour le petit point énergétique, histoire que tu apprennes quelque chose en lisant où que cela te rafraîchisse la mémoire, il existe une horloge des organes, toutes les deux heures, un organes est à son apogée énergétique et fonctionne au taquet. Le gros intestin, lui, c’est de 5h à 7h. Et devine qui m’a réveillé à 5h45 ? Oui, mister côlon. Pas d’une manière agréable. Non non, à coup de lames de couteau intérieures. Car si il m’avait réveillé pour aller évacué, j’aurais préféré au moins j’aurais pu faire quelque chose ! Mais là non rien.

Son message

C’est là que le lien avec « mon côlon me dit merci » se fait : Si j’ai eu des douleurs lors de son moment de travail, c’est bien qu’il y a eu un problème quelque part. Me concernant je n’ai pas eu à chercher bien loin. Et j’ai même eu la symbolique émotionnelle de ces quelques jours frénésiques. Ces dernières semaines, malgré les routines énergétiques, j’ai beaucoup donné, en me coupant petit à petit de ce qui a résonné en moi depuis le confinement: prendre soin de moi, prendre le temps, ne pas avoir d’obligations.

Et maintenant ?

J’adore mes nouvelles fonctions, et comme toutes nouveautés, j’ai du expérimenter pour trouver un équilibre là dedans. Et avec cette expérience j’ai compris plus que jamais l’importance de l’alimentation comme premier remède corporel, alors je dis merci. <3

Image par silviarita de Pixabay

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Quelques autres articles que vous devriez également apprécier :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *