Cet article a été écrit il y a près de 2 ans. Il est sur une de mes pages facebook. En rédigeant l’article sur la prophétie des Andes, notamment en parlant de la cinquième prophétie (ici), je me suis aperçue que le triangle avait là encore une place centrale durant la période que nous vivons actuellement : chercher le méchant (bourreau), irradier le monde (sauveur) ou encore les personnes figées dans leurs peurs (victimes). Dédicace également aux victimes qui deviennent des bourreaux en faisant leurs courses avec des gants et en jetant vulgairement leurs gants sur les parkings des supermarchés … 😉

Plus que jamais, responsabilisons-nous. Tu es moi, je suis toi, nous sommes le monde, le monde fait partie de nous: en se sauvant soi, c’est comme ça que nous sauverons le monde. Ou que plutôt, le monde se sauvera et que nous y survivrons <3

Je te propose alors de te plonger dans cette découverte, ou alors de te t’octroyer une piqûre de rappel : ceci est un message important. A vous qui ne savez pas encore que vous jouez au mauvais jeu de la vie !

J’ai nommé … Le triangle dramatique de Karpman.

OUI la vie est un jeu

NON les rôles de victime – bourreau – sauveur n’existent pas … Si ce n’est dans la rigidité de votre mental et la cristallisation de vos croyances limitantes.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins car l’heure est grave: trop d’entre nous sont encore enfermés dans ce jeu dramatique.

« Je suis incapable » : se dit d’une personne victime qui joue le rôle de victime vis à vis d’elle même (1 personne en jeu)

« Il a gâché ma vie » : se dit d’une personne victime qui, plutôt que de prendre sa responsabilité par la main et voir la situation sous un autre angle, préfère rejeter la faute sur son bourreau. Si on ajoute un soupçon de « il était tout pour moi » on s’apercevra alors que la personne était son sauveur avant de devenir son bourreau (2 personnes en jeu)

« Il me rabaisse tout le temps, ça n’est jamais assez bien. Toi au moins tu es là pour moi et tu m’as promis que tu ne ferais jamais ça » : se dit d’une victime, persécutée par un bourreau qui trouve refuge auprès de son sauveur (3 personnes en jeu)

On pourrait se dire qu’il faut être trois pour être dans ce jeu dramatique de la vie… Passons à la suite de la démonstration, avec mes scènes préférées !

« Je fais tout pour que tu sois content, mais ça n’est jamais assez bien, tu n’es jamais satisfait, je suis fatigué de cette situation » : se dit d’un sauveur, qui fait tout pour venir en aide à sa victime, mais qui se sent du coup persécuté. La victime devient alors le bourreau et le sauveur, victime. (2 personnes en jeu)

« Personne ne prend soin de moi alors que moi je suis toujours là pour eux. Je n’en vaux vraiment pas la peine, en même temps vu mon physique et mes difficultés de concentration je les comprends » : se dit d’une victime qui joue au sauveur pour les autres mais qui est son propre bourreau (1 personne en jeu)

« Je suis le meilleur de mon groupe et c’est grâce à moi si nous en somme là aujourd’hui mais je ne suis jamais satisfait de mes performances alors je cherche toujours à mieux faire. Mais il y a peu de temps j’ai fais une mauvaise chute et je suis alité pour plusieurs mois. Je ne pourrais plus m’entraîner » : se dit d’un sauveur qui est son propre bourreau et devient victime de la situation (1 personne en jeu)

Alors ? Vous reconnaissez des personnes de votre entourage ? Vous vous reconnaissez dans une ou plusieurs de vos situations de vie ?

AGISSEZ !

Le meilleur cadeau que vous puissiez faire à vos proches et surtout VOUS faire, c’est de sortir de ce triangle dramatique et ne plus jouer le rôle qu’on cherche à vous attribuer où que vous vous êtes attribué comme un grand.

Une fois la prise de conscience faite et la sortie du triangle effectuée, revenez sur votre chemin, reprenez le cours du vrai jeu de la vie, riche en symboles cachés, synchronicités, défis et évolutions !

Reprenons notre responsabilité, reprenons vos vie en mains. Devenons conscients de notre être.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Quelques autres articles que vous devriez également apprécier :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *